26 février 2012

Please ignore me

Je crois que ça serait pas complètement con d'aller voir un psy.

Enfin je sais pas, j'aime bien me vautrer dans mon "malheur" en même temps. Je suis particulièrement pas bien aujourd'hui alors je pense que je ne suis pas très objective. Je n'arrive pas à mettre le doigt sur ce qui ne va pas, c'est plus un sentiment général d'intense nullité. J'ai l'impression que je ne sers à rien et que quoique je puisse faire, ça ne changera jamais. C'est pas très joyeux mais je dois avouer que je pense régulièrement au suicide. J'imagine que je ne passerai jamais à l'acte parce que je reste curieuse de savoir ce que je peux devenir: est-ce que je vais enfin rencontrer quelqu'un? est-ce que j'aurai un métier qui me plait? des enfants? Trop de questions auxquelles je veux avoir des réponses.

Arf, j'ai juste envie de dormir pendant des jours et des jours, et de rester enfermée chez moi sans avoir de comptes à rendre à personne.              

 

Posté par melonfucker à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Please ignore me

Nouveau commentaire